A Hendaye, le fameux Domaine d’Abbadia, appartenant aujourd’hui à l’Académie des Sciences, figure parmi les sites les plus incontournables et les plus emblématiques de la Côte Basque. Dressé sur les falaises abruptes de Labourd, à 7km de Saint-Jean-de-Luz, ce somptueux château, classé Monument Historique et Maison des Illustres, domine ce littoral estuaire reconnu mondialement pour sa richesse géologique et sa flore exceptionnelle. Le paysage dans lequel s’intègre le domaine se dessine par une succession d’estran, de landes, de falaises vertigineuses, de vastes prairies et des boisements de pins maritimes qui abritent une grande variétés d’oiseaux marins et autres espèces animales.

Ce château fut la demeure de la famille d’Abbaddia, des aristocrates d’origine basque et irlandaise qui se sont installés à Arrast en Soule au XVIe siècle. La construction du château par l’architecte Viollet-Le-Duc et Edmond Duthoit a débuté en 1864 et a duré près de 15 ans. Son style résolu néogothique islandais s’est largement inspiré de la culture éthiopienne où le propriétaire Antoine d’Abbadie, un scientifique passionné de voyage, a effectué une expédition qui a duré 12 ans avec son frère le Marquis de Voguë. D’ailleurs, quelques éléments décoratifs du château sont des présents issus des seigneurs éthiopiens avec qui Antoine a tissé des liens d’amitié. Antoine d’Abbadie d’Arrast et son épouse Virginie de Saint-Bonnet se sont considérablement investi dans la construction du bâtiment et y ont établi plusieurs éléments dédiés à la science.

Antoine d’Abadie est à la fois astronome, explorateur, anthropologue et linguiste mais aussi un passionné de la culture orientale. Toutes ces passions dont l’art arabe et la polychromie se reflètent à travers les compositions du château qui abrite notamment un observatoire d’astronomie. Des écritures arabes, des boucliers et cornes d’animaux, un vitrail très coloré, d’innombrables statuettes d’animaux… ornent ce château à l’intérieur comme à l’extérieur. Avant sa mort, il l’a légué à l’Académie de la Science qui l’a ouvert au grand public. L’impressionnante collection d’archives scientifiques, d’équipements et de mobiliers représentatifs du XIXe siècle, fascinent tant les visiteurs. Le château se compose d’un bâtiment central d’où partent trois ailes principales : l’aile nord-ouest où se trouve l’observatoire ; l’aile sud pour l’habitation et la bibliothèque et l’aile est où se situe la chapelle.
Une visite guidée de ce château riche en art, culture et en histoire peut durer entre 2 à 3 heures.