Le Pays Basque, une destination phare entre mer et nature qui côtoie l’Espagne dans la région Pyrénées Atlantiques (sud-ouest de la France), grouille de nombreux sites remarquables qui font le bonheur des amateurs de randonnées et de l’exploration. La commune de Larrau faisant partie de la Soule, située au niveau de la frontière espagnole, est l’un des recoins les plus sauvages et les mieux préservés du département. Il en va ainsi évidement que les randonneurs passionnés et les aventuriers dans l’âme s’y rendent pour s’aventurer dans les fameuses gorges d’Holtzarté et s’adonner aux frissons que cet endroit mythique procure.

Les circuits de randonnées les plus sensationnelles de la région passent forcément par les gorges d’Holtzarté qui forment un canyon étroit creusé il y a environ 80 millions d’années par l’Olhadoko erreka. Il s’agit d’un torrent tumultueux qui collecte les eaux des vallons et qui atterrit au pied des parois rocheux d’Odihandia. Ce paysage karstique vous plongera dans une ambiance amazonienne au cœur des montagnes basques qui renferment une faune et flore exceptionnelles. Les chemins sont accidentés et les ascensions se succèdent. Il vous faut ainsi prévoir des chaussures de randonnées adaptées. En arrivant au bout du canyon, vous tomberez sur une magnifique cascade d’une vingtaine de mètres qui dissimule la grotte du lac. Ce cadre féérique est idéal pour se ressourcer.

Mais le passage incontournable qui rendra encore plus inoubliable votre périple dans ces lieux, c’est de traverser la fameuse passerelle d’Holzarté pour clôturer en beauté une randonnée qui a duré au moins une heure. Ce pont, suspendu à 180m au-dessus des gorges d’Olhadubi, fait partie des sites les plus fréquentés des Pyrénées Orientales et vous réservent une traversée riche en émotions et des points de vue saisissants. Il s’agit d’un pont de singe bien amarré qui relie les deux rives et qui vous donne l’impression de marcher dans le vide. Gare à ceux qui souffrent de vertige ! Ce pont a été construit en 1920 par des ouvriers italiens qui ont dû la traverser pour arriver plus vite à l’atelier d’aciérie Lombardi Morello de Tardets. A l’origine, cette passerelle a été conçue pour les besoins de l’exploitation de la forêt et des mines mais est devenue aujourd’hui une attraction touristique majeure pour la commune de Larrau.