S’il existe une maison qui a tout pour enchanter les yeux, le cœur mais aussi l’âme au Pays Basque, c’est sans doute l’incroyable ancienne demeure de l’écrivain de renom Edmond Rostand. C’est durant son séjour de convalescence au Pays Basque, et après être tombé sous le charme de cette belle région que cet illustre auteur, devenu propriétaire d’un terrain de 15ha, a imaginé son « poème de pierre et de verdure ». La construction de cette plus belle maison traditionnelle basque, aujourd’hui baptisée musée, a débuté en 1903 sous les directives du grand architecte niçois Joseph-Albert Tournaire. Mais Rostand, un perfectionniste très inspiré, a tenu à s’engager personnellement dans les chantiers afin de veiller à ce que rien n’est laissé au hasard. De la hauteur et du degré des colonnes de l’entrée à la largeur du foyer de la cheminée en passant par la géométrie parfaite des buissons de son jardin, tout fait l’objet de calculs.

Cette maison typique de l’architecture du Pays Basque, avec sa façade blanche et ses pans de bois rouges, fut la toute première création au style néo-basque. Elle compte 40 pièces réparties sur 4 niveaux et possède deux jardins magnifiques : un à l’anglaise, un à la française et un vaste bois paysager. Ces bassins, ses miroirs d’eau, ses courbes, ses pergolas fleuris… vous invitent à la flânerie et vous émerveillent inlassablement. Le jardin à la française a été entièrement rénové pour y ajouter les broderies de buis, les vases végétaux et les topiaires que le poète n’a pas pu réaliser. On y a aussi introduit un splendide treillage pour créer le « coin des poètes » dont il rêvait. Le tout forme un véritable espace d’enchantement qui fascine les visiteurs.

La propriété se caractérise aussi par sa modernité : elle est électrifiée, bénéficie d’une eau chaude et d’un système de chauffage et possède des téléphones dans plusieurs pièces. Rostand va encore plus loin en installant un ventilateur dans l’étable. Mais le plus impressionnant à l’intérieur de la Villa Arnaga, c’est son décor de théâtre et la collection d’œuvres de plusieurs artistes qu’elle renferme. On devine facilement la passion du propriétaire pour l’art en voyant les nombreux et valeureux tableaux et portraits attachés aux murs. Parmi eux, on retrouve l’illustration du poème « La fête chez Thérèse » de Victor Hugo réalisée par le décorateur Gaston La Touche, des toiles de Georges Delaw, très appréciés par Rostand, une toile de son amie Clémentine-Hélène dans le salon… Une visite guidée dans cette Villa spectaculaire constitue une expérience inoubliable qui vous marquera lors de votre passage dans le Pays Basque.